Education de l’enfant : les moments à ne pas louper

L’éducation d’un enfant commence dès les premiers mois. En effet, quand l’enfant vient de naître, cela ne sert à rien de se fâcher quand il pleure ou ne souhaite pas dormir. À cet âge, il ne réagit que selon ses instincts. Par contre, quand il atteint quelques mois, il commence à comprendre vos comportements et comment il doit réagir. L’éducation débute.

L’alimentation ne se passe pas n’importe comment

Un bébé met plusieurs mois avant de pouvoir tenir une cuillère puis près d’un an et demi pour maîtriser complétement ses gestes. Pendant ce laps de temps, il adore vous tester. Ainsi, il tente de se lever sur sa chaise, lancer de la nourriture par terre, refuse les aliments dont il n’aime pas la forme, réclame du chocolat… Vous devez vous montrer stricte, mais cohérente lors de ces phases. Tout d’abord, prenez une assise pour enfant adéquate, puis obligez-le à avoir une bonne posture dessus et diversifier son alimentation sans jamais accepter qu’il ne manque que du sucré ou du gras. N’oubliez pas que sa santé est en jeu. Un enfant qui passe son temps en manger de mauvaises choses aura du mal à retrouver de bonnes habitudes alimentaires en grandissant.

Le sommeil est crucial pour sa santé

Certains enfants n’ont aucune difficulté à s’endormir et râlent peu pour aller se coucher. Malheureusement, ces joyaux sont rares. En règle générale, quand l’enfant approche des deux ans, il commence à vouloir rester plus longtemps avec ses parents le soir. Puis, il refuse d’être seul dans son lit, ce qui provoque des caprices ou des levées nocturnes pour essayer de rejoindre votre lit. Son sommeil étant important pour sa santé, accepter ces choses n’est bon pour personne. Pour autant, s’il a du mal à s’endormir, ne pensez pas d’emblée qu’il se montre têtu et essayez de comprendre pourquoi cela arrive. S’est-il levé trop tard le matin ? Fait-il beaucoup de siestes ? A-t-il pratiqué une activité excitante le soir ? Vous pouvez passer un peu de temps avec lui en lisant une histoire et faciliter ainsi son endormissement.

Le respect de l’autorité

Un enfant teste toujours les limites. C’est naturel et vous ne devez pas croire qu’il fait cela parce que vous lui semblez faible ou trop gentil. Cependant, quand il le fait, ayez la réponse adaptée. Ainsi, s’il vous répond « non » à vos demandes, ou pire vous dit des gros mots ou tente parfois de vous taper quand il est énervé, réagissez en lui signifiant l’interdiction. Si cela ne suffit pas, une punition comme d’aller au coin fonctionne toujours. L’enfant déteste la frustration et se retrouver seul pendant plusieurs minutes en face d’un mur est vraiment désagréable.

Les émotions sont faites pour être partagées.

Laisser un commentaire