Comment choisir un fer à repasser ?

Le fer à repasser figure parmi les outils ménagers employés au quotidien. En effet, le repassage est indispensable pour bien se vêtir, avec des habits doux et non froissés.

Toutefois, l’efficacité de cet appareil varie en fonction de ses caractéristiques techniques. Ainsi, cet article vous fait part de ces quelques conseils, afin que vous puissiez bien choisir le vôtre.

Comment fonctionne un fer à repasser ?

Généralement, le mécanisme de fonctionnement du fer à repasser comprend 3 phases :

  1. L’alimentation en courant électrique permet de chauffer la plaque ;
  2. L’eau passant dans le réservoir se transforme en vapeur ;
  3. Les petits trous de la plaque évacuent la vapeur.

Les critères de choix d’un fer à repasser 

Pour le choix du bon modèle, les principaux paramètres à considérer sont les suivants.

La plaque de fer (la semelle) : matériau de fabrication, taille, forme et nombre de trous

La plaque doit assurer un repassage doux, n’abîmant pas les tissus. Elle peut être en acier inoxydable, en aluminium ou encore en céramique. Il est préférable d’opter pour des plaques à pointes prononcées, afin que l’appareil puisse mieux se glisser dans les angles difficiles à repasser.

En outre, les trous de la semelle, particulièrement ceux qui se trouvent sur la pointe, doivent être assez nombreux pour que la vapeur soit correctement répartie.

La puissance

Les modèles bénéficiant d’une puissance élevée consomment plus d’énergie, mais sont plus efficaces. Pour un bon repassage, une valeur de 2 000 watts serait suffisante. Toutefois, la qualité de ce dernier sera excellente au-delà des 2 500 watts.

La vapeur

Le fer à repasser de qualité présente souvent deux fonctions associées à celle-ci :

  • La vapeur continue, qui convient à un repassage constant et dont le débit doit être de 30 grammes/minute au minimum.
  • Le jet de vapeur, qui est adapté aux plis les plus difficiles, en faisant ressortir une quantité plus importante de vapeur. Un débit avoisinant les 100 grammes/minute est idéal. Ce dernier devrait au moins être de 70 grammes/minute.

Il faut également évaluer si la pression (en bars) avec laquelle la vapeur sort est suffisante, pour venir à bout des tissus les plus épais.

La capacité du réservoir d’eau et le poids

Pour le repassage d’une grande quantité de linges, optez pour un produit disposant d’une capacité de 260 à 300 ml. Par ailleurs, plus l’appareil sera léger, plus il sera maniable et facile à utiliser.

Les caractéristiques supplémentaires à considérer

Le modèle sera beaucoup plus efficace s’il dispose des fonctionnalités supplémentaires qui suivent :

La vapeur verticale

Normalement, l’alimentation en vapeur s’arrête lorsque l’appareil est en position verticale. Ceci permet d’éviter le gaspillage d’énergie et la consommation inutile d’eau dans le réservoir.

Le fer à repasser vertical peut libérer la vapeur, bien que la pointe soit dirigée vers le haut. Ainsi, il permet de repasser des rideaux suspendus (sans avoir à les décrocher) ou encore une robe sur un cintre.

Le fer à repasser sans fil

Étant dépourvu de fil, il permet de repasser aisément et rapidement les vêtements. Cet appareil en plein essor offrira bientôt de belles performances.

Le système anti-goutte

Les modèles équipés d’un système anti-goutte empêchent l’écoulement de l’eau du fer. Effectivement, vous risquez de laisser tomber des gouttes d’eau et de tâcher vos vêtements délicats en les repassant à basse température.

La fonction de détartrage

Elle est très fréquente et s’avère être particulièrement efficace si l’eau du robinet est employée à la place de l’eau distillée.

Le mode économique

Les modèles les plus récents et les plus chers bénéficient de cette fonction. Elle permet de limiter la consommation d’énergie ainsi que de contrôler le temps de chauffe et le débit de vapeur.  

En bref, l’essentiel est de trouver un fer à repasser qui vous satisfera au niveau de la performance, de la maniabilité et de l’économie d’énergie.

Les émotions sont faites pour être partagées.