Comment économiser de l’argent sur la gestion du syndic ?

Un syndic est obligatoire dans toutes les copropriétés. Il s’agit d’une obligation légale à laquelle il est impossible de se soustraire. Or, le coût lié aux honoraires du syndic est important. Pour les petites copropriétés composées de personnes avec des ressources faibles, les sommes à débourser sont contraignantes. Il convient alors de réfléchir aux meilleures façons d’économiser sur cette source de dépenses.

Bien choisir son syndic de copropriété

Si la loi oblige le choix d’un syndic, les copropriétaires ont la mainmise sur la désignation de l’entité assurant ce rôle. Il existe dans toutes les grandes villes des dizaines de cabinets. Il faut donc profiter de cette concurrence pour réduire les coûts au maximum. Multipliez les devis de syndic et discutez avec les syndics pour négocier des remises.
Cependant, attention à l’erreur commune qui consiste à se focaliser sur le montant total du devis ! Ces devis ne concernent que la gestion courante de l’immeuble. Parfois, le tarif attractif se voit complété par des sommes astronomiques demandées pour des gestions de travaux exceptionnels ou la réalisation d’actes administratives.

Si vous avez déjà un syndic, la fin du mandat en cours, avec l’obligation de mise en concurrence, est la période idoine pour tenter d’obtenir des remises.

Opter pour un syndic bénévole

Si le syndic professionnel est souvent la seule et unique solution pour les grandes copropriétés, tant leur gestion nécessite des compétences multiples, les plus petites peuvent être tenues par un syndic bénévole.
Cette mission est assurée soit par un copropriétaire soit par un conjoint de copropriétaire. Il doit évidemment être rompu à ce travail ou des tâches proches. Par exemple, un ancien comptable à la retraite ou un assistant de gestion à mi-temps pourra occuper la fonction.
Le gestionnaire bénévole n’est pas rémunéré pour son travail, mais toutes les charges liées à son exercice sont partagées entre les copropriétaires.
Ce statut donne un rôle unique à la personne. Il est donc très important avant de choisir un syndic bénévole de peser les pour et les contre. Financièrement, c’est assurément une belle opportunité, mais les relations entre copropriétaires peuvent se détériorer en cas de conflit. Il ne faut pas oublier que le syndic n’est pas uniquement une personne chargée des comptes de la copropriété, mais aussi un médiateur chargé de faire respecter le règlement intérieur en vigueur.

Une bonne comparaison des offres des syndics ou le syndic bénévole sont deux solutions souvent utilisées pour réduire les coûts. Elles méritent votre attention. Toutefois, n’oubliez jamais l’importance de ce prestataire. D’autres qualités entrent en ligne de compte comme les compétences professionnelles ou les qualités humaines.

Les émotions sont faites pour être partagées.

Laisser un commentaire