voix off documentaire

Les voix off dans les documentaires

  • Post author:
  • Post category:Médias

Le documentaire se différencie d’un film de cinéma par sa fonction didactique. Il traite d’un sujet, donne un enseignement sur un thème précis qui est illustré par des images. Le documentaire fournit donc au spectateur une série de documents informatifs sous forme d’images assemblées en reportage filmé en direct ou reconstitué à l’aide d’images d’archive. Ce que l’on verra à l’écran sera d’autant plus mémorisé et compris si les images sont accompagnées d’un texte lu par une voix off. Cette dernière joue donc un rôle essentiel dans la réussite et la finalité du documentaire.

La voix off utilisée en appui didactique

Dans la grande majorité des cas, la voix off documentaire est utilisée pour lire un texte servant d’illustration et de complément aux images. Elle vient comme un soutien qui vient renforcer ce qui est montré à l’écran. Il arrive même parfois que la voix off soit tellement appropriée aux images du documentaire que le spectateur peut avoir l’impression que le texte audio a d’abord été enregistré et qu’ensuite le réalisateur est parti à la recherche des images illustrant le propos.

La voix off dans un documentaire se doit d’être neutre. Elle n’a pas en principe pour vocation de faire passer des émotions car ces dernières sont normalement suffisamment transmises par les images elles-mêmes.  Ces dernières seront d’ailleurs d’autant plus impactantes pour le spectateur que l’intonation de la voix off sera normale.

Le documentaire est en outre régulièrement accompagné de musique qui peut ajouter à l’émotion ressentie par le spectateur. Le comédien voix off doit donc utiliser un ton clair, pédagogique et bienveillant.

La voix off narrative

Certains documentaires racontent au contraire une histoire qui peut être réelle, historique ou inspirée de faits réels. La principale source d’information viendra alors de la voix off qui jouera le rôle du narrateur. Les images viendront seulement en complément, de telle sorte que si le spectateur ne devait qu’écouter le texte lu par la voix off, il comprendrait alors suffisamment le sens du documentaire.

Dans cette narration, la voix off peut se permettre davantage de changements d’intonation que lors d’un documentaire purement didactique. C’est un travail de spécialiste car les textes à enregistrer sont longs et il doit y avoir une harmonie sonore du début jusqu’à la fin du documentaire. Certains sujets seront en outre mieux illustrés par des voix masculines que par des voix de femme et inversement.

Véritable spécialité, la voix off documentaire est un peu le marathon du coureur car il demande une longue expérience, de l’entrainement et de la patience. Comme pour un film, plusieurs prises seront souvent nécessaires pour parvenir à la perfection.

Pour devenir une excellente voix off de documentaire, il faut donc aimer captiver un public pendant et savoir retenir son attention. Même si les images jouent ce rôle, le spectateur peut très vite vouloir changer de programme si la voix off lui semble ennuyeuse, trop aigue ou peu en adéquation avec la thématique traitée.

Le choix de la voix off pour un documentaire didactique ou narratif doit donc se faire avec le plus grand soin pour transformer les images en film marquant l’esprit du spectateur.