Comment choisir un terrain pour la construction de votre maison

Construire une maison est une idée séduisante et audacieuse. Si c’est la première fois que vous vous lancez dans cette affaire, vous aurez de nombreuses questions en tête, une bonne partie étant centrée sur la maison elle-même. Lorsque vous ferez les premiers pas pour concrétiser ce projet, le choix du terrain entrera en jeu et de nouveaux dilemmes se poseront, auxquels vous n’aviez peut-être même pas pensé auparavant. Comment savoir si un terrain est meilleur ou pire qu’un autre ? À quoi devez-vous faire attention lorsque vous choisissez un terrain ?

La localisation de la parcelle est l’un des points les plus importants et cela prévaudra dans vos priorités sur de nombreux autres facteurs. Lorsque vous avez la liberté de construire une maison, vous recherchez également un endroit que vous aimez et dont vous souhaitez profiter avec vos proches. Une fois que vous avez choisi l’emplacement pour construire votre maison, quels autres facteurs devez-vous prendre en compte pour choisir un bon terrain ?

Le terrain

C’est l’un des facteurs qui affectera le plus la construction future de votre maison. Il est primordial de vous renseigner autant que possible sur le type de terrain de votre parcelle : composition, zones éventuelles d’anciens remblais, aquifères ou cours d’eau, etc. Une bonne option consiste à demander à un géologue, avant l’achat, de faire une étude préliminaire du terrain de la parcelle. Cela vous permettra d’éviter les pires sols, tels que ceux formés par des remblais (gravats, terrassements, etc.) ou des matières organiques.

Les meilleurs sols pour la construction d’une maison sont ceux qui sont cohésifs, durs et résistants (sols rocheux, granuleux et argileux). Un exemple est celui des sols rocheux où la pierre abonde et, étant si résistante, permettra à votre maison d’être soutenue par une fondation plus simple. Cependant, si l’un de vos projets pour la maison est d’avoir un grand sous-sol, un terrain rocheux rendra l’excavation très difficile et augmentera les coûts de construction.

D’autre part, connaître la hauteur de la nappe phréatique et même son évolution au cours des dernières années est tout aussi important et vous aidera à comprendre le comportement du terrain de votre parcelle lors des périodes les plus pluvieuses.

Pour tout cela, il sera très important, pour le développement du projet et du budget, d’avoir une étude géotechnique du terrain de la parcelle. Et si vous pouvez l’avoir avant même d’effectuer l’achat d’une maison en rangée à Saint-Jérôme, c’est encore mieux.

Un dernier point à prendre en compte lors de l’évaluation du terrain est sa pente. Les parcelles en pente sont intéressantes pour l’évacuation de l’eau et pour un meilleur ensoleillement et ventilation de la maison mais y construire est généralement plus cher que sur un terrain plat.

La végétation

Bien que cela puisse sembler sans importance à première vue, la végétation déjà présente sur la parcelle est un autre point à examiner. Dans de nombreuses municipalités, la végétation et les arbres peuvent être protégés. Cela signifie que vous ne pouvez pas couper des arbres préexistants, ou si vous le faites, vous devrez payer une amende ou une taxe à la mairie correspondante.

La présence de végétation est également un indicateur de la qualité du terrain et, en général, il est préférable que la parcelle en soit pourvue (mais sans être excessive). Il faut tenir compte du fait que les racines de certaines espèces d’arbres peuvent affecter les fondations et les installations de votre future maison.

L’orientation

L’orientation d’un terrain est un facteur déterminant qui va grandement influencer la conception de la maison que vous allez y construire. Dans une parcelle plate, plutôt que d’orientation, il faut faire référence au développement ou à l’extension de celle-ci par rapport aux points cardinaux. Ainsi, sur un terrain plat comme ceux de terrains à vendre Saint-Jean-sur-Richelieu, il est recommandé d’observer lequel de ses côtés est le plus long, si c’est le côté sud qui est le mieux car cela vous permettra de développer plus de longueur de façade de logement vers cette orientation et de capter plus de rayonnement solaire. Cela se traduira par un plus grand confort et des économies d’énergie en matière de chauffage et d’éclairage.

Dans une parcelle en une pente, elle sera optimale si elle est inclinée vers le sud. Cela vous protégera du froid du nord, augmentera la surface des logements du côté sud et favorisera la formation de courants d’air pour une meilleure ventilation.

L’accessibilité et les infrastructures

Bien qu’il soit souvent difficile de tout obtenir en même temps, s’assurer au préalable que votre terrain dispose des réseaux d’approvisionnement nécessaires pour alimenter votre maison est décisif pour la viabilité du projet. Il s’agit de l’approvisionnement en eau, en électricité et de la possibilité de raccordement à un réseau d’égouts. Si elle a également les connexions prêtes (elles se trouvent généralement dans une armoire dans le terrain), c’est encore mieux.

D’autre part, un terrain accessible et bien desservi facilitera les travaux de construction et réduira les coûts liés au transport des matériaux et autres fournitures. Il est également important d’enquêter et d’être informé des futurs projets d’infrastructure urbaine (ou de tout autre type) qui pourraient affecter votre parcelle ou ses environs.

 

Les émotions sont faites pour être partagées.