Que devez-vous savoir sur le cannabidiol ?

Que savoir du cannabidiol ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Santé

En France et partout en Europe, les boutiques dédiées au CBD se font désormais compter par milliers. Mais la polémique quant à sa légalité est toujours d’actualité et il faut ainsi reposer la question. Qu’est-ce que le cannabidiol ? Quels sont ses bienfaits, ses formes d’utilisation, ses contre-indications ? Et que dit la loi sur son exploitation ? La réponse à cette problématique fait l’objet de cet article.

Le cannabidiol : de quoi s’agit-il ?

Le cannabidiol est l’un des deux centaines de composés chimiques, appelés ‹‹ cannabinoïdes ››, que contient la plante de cannabis. Il se démarque du THC (delta-9 -tétrahydrocannabinol), molécule chimique active contenue dans la même plante, par ses propriétés thérapeutiques. La découverte de ce cannabinoïde non psychotrope remonte aux travaux du Nobel britannique Alexander Todd et de l’Américain Roger Adams en 1940. Leur recherche a ouvert la voie à plusieurs autres qui, au fil des années, ont boosté la visibilité du Cannabis Sativa L.

Pour preuve, la législation française approuve la culture, l’importation et l’exportation de cette plante. De ce fait, tout produit fabriqué à base du cannabidiol peut être consommé en toute légalité à condition que sa teneur en THC n’excède pas 0,20 %.

Bienfaits

Aussi connu sous le nom de CBD, le cannabidiol est réputé pour ses multiples effets bénéfiques pour la santé. Sa consommation est une excellente solution pour renforcer, le plus naturellement possible, le système immunitaire. Elle est efficace pour traiter plusieurs maux.

Le CBD soulage le stress et l’angoisse

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la consommation du CBD peut aider à réduire le stress quotidien et à inhiber l’angoisse. Une étude clinique réalisée en 2011 à l’Université de Sao Paulo du Brésil a mis en lumière son interaction avec le système endocannabinoïde dans l’organisme.

En effet, le CBD interagit avec les récepteurs 5-HT1A, GPR55, CB1 et CB2, ce qui régule la sécrétion de l’adrénaline et du cortisol dans le cerveau. Il détend les nerfs et procure ainsi une sensation de bien-être général.

Le CBD soulage les douleurs musculaires

Le CBD est un bon antidouleur. Grâce à ses propriétés analgésiques, il stimule le système endocannabinoïde pour produire des effets relaxants sur les articulations endolories. Sa consommation est spécialement recommandée aux personnes souffrant d’inflammations chroniques telles que le rhumatisme, l’arthrose, l’arthrite et la polyarthrite rhumatoïde.

Cet analgésique peut être utilisé avant, pendant et après les séances d’entraînement, à la seule condition d’adopter un mode d’administration adapté.

Il est aussi efficace pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et les cancers. C’est un allié de taille pour renforcer le système immunitaire. Mais sous quelle forme le consommer pour jouir de ses effets euphorisants ?

Utilisation

Le CBD peut se consommer de plusieurs manières selon les symptômes à traiter. Son utilisation la plus populaire est l’ingestion par voie orale. En effet, le CBD peut être ingéré en capsules ou en gélules. Au même titre, vous pouvez le prendre par voie sublinguale en déposant quelques gouttes de l’huile de CBD sous la langue.

Pour des effets rapides, le CBD peut être aussi utilisé par vaporisation de la résine ou par application de ses dérivés cosmétiques sur la peau. Une autre option, c’est la consommation des fleurs de CBD. Vous pouvez réaliser une tisane (infusion) à base de ces fleurs pour profiter de leurs propriétés apaisantes.

Pour les passionnés de cigarette électronique, par ailleurs, la prise du CBD sous la forme de e-liquide est une alternative conforme à la loi.

Contre-indications

Sans nul doute, le CBD possède des propriétés apaisantes sur la santé. Bien qu’il soit légal, sa consommation est vivement déconseillée aussi bien aux femmes enceintes qu’à celles qui allaitent. Elle est contre-indiquée en cas de maladie de Parkinson.

Fumer des fleurs de CBD peut augmenter le risque lié aux maladies respiratoires et cardiovasculaires. Dans ce cas précis, en consommer sous cette forme est passible, en France, de sanctions pénales prévues par la loi sur l’exploitation du Cannabis Sativa L.