Comment se déroule une médiation familiale ?

Lorsqu’il existe une situation de crise au sein d’une famille, ce sont tous ses membres qui souffrent directement ou pas. Ces conflits peuvent avoir malheureusement des conséquences tragiques si l’on ne parvient pas à y mettre un terme. Faute d’intervention pour traiter durablement le problème, il n’est pas rare de voir des enfants fuguer, retirés à leurs parents ou des fratries qui se déchirent dont certains deviendront des adultes qui garderont des blessures affectives toute leur vie.

Il peut être alors utile, voire indispensable de recourir à une mesure de médiation familiale. Quelles en sont les différentes étapes pour parvenir une solution rapide ?

Réaliser l’existence d’un conflit et prendre la décision de consulter

Lorsque l’on vit une situation de crise, il arrive souvent que l’on soit totalement occupé à la nourrir ou à essayer de l’occulter pour continuer à vivre comme si de rien n’était. La politique de l’autruche n’est pas une solution pérenne et tout finira par exploser un jour. Ce sont souvent des tiers qui vont vous faire prendre conscience du danger ou de l’anomalie perdurant dans votre vie. Trop impliquées, habituées ou à bout de force, les personnes concernées manquent souvent de recul et ne peuvent pas toujours percevoir l’impérieuse nécessité de consulter.

La première étape vers la médiation familiale est donc de verbaliser le conflit, à en avoir pleinement conscience afin de prendre la décision d’en sortir. Mettre un terme à une spirale infernale est rarement facile et cette étape est donc la plus importante car elle va initier une solution de sortie. La prise de décision de consulter un médiateur familial est quasiment l’étape la plus importante car elle ouvre tous les champs des possibles vers la fin de la souffrance.

Trouver la bonne personne, oser se mettre à nue et parler

La seconde étape est celle du choix de la personne ou de la structure susceptible d’accueillir les séances de médiation. Le plus souvent elles sont organisées au sein des locaux d’une association spécialisée comme c’est le cas à la Recampado médiation familiale.

Le fait de se retrouver dans un environnement neutre abaisse immédiatement les tensions, et les entretiens se déroulent en présence d’un professionnel expérimenté qui sait intervenir pour tempérer des propos, pousser la discussion plus en profondeur et faire sortir la douleur ou le problème qui empêche d’avancer.

Pour qu’une médiation familiale réussisse il faut en effet que chacun puisse exprimer ses rancœurs, sa vision des choses pour que la ou les autres parties prenantes entende son point de vue et exprime le sien en retour.

C’est à partir de cet exposé que le médiateur tentera de trouver des points de rapprochement pouvant mener à un accord ou à une amélioration d’une situation. La médiation familiale est parfois douloureuse car elle oblige chacun à entendre des choses qu’il avait volontairement ou inconsciemment enfouies. Il ne faut donc pas craindre de se mettre à nue et d’oser dire ce que l’on ne parvenait pas auparavant à formuler. Pour cela la présence d’un tiers bienveillant, neutre et sans jugement de valeur est d’une très grande utilité.

 

Les émotions sont faites pour être partagées.

Catégories Santé