Die Hard : une belle journée pour mourir de John Moore

Vous connaissez sûrement cette série de film culte avec Bruce Willis comme héros. Ayant récemment visionné « Une belle journée pour mourir », j’ai eu l’idée de vous rédiger ici-même une petite fiche descriptive de ce film et vous dire ce que j’en ai pensé.

Résumé du film

Cette fois-ci, le flic qui ne fait pas dans la demi-mesure, est vraiment au mauvais endroit au mauvais moment après s’être rendu à Moscou pour aider son fils Jack, qu’il avait perdu de vue. Ce qu’il ignore, c’est que Jack est en réalité un agent hautement qualifié de la CIA en mission pour empêcher un vol d’armes nucléaires. Avec la mafia russe à leur poursuite et la menace d’une guerre imminente, les deux McClane vont découvrir que leurs méthodes radicalement différentes vont aussi faire d’eux des héros que rien ne peut arrêter.

Mon avis sur ce film

Avant tout, et comme ça on en sera débarrassé, faut que je crie mon amour pour Jai Courtney, le petit gars qui joue le fils de Bruce Willis, que vous voyez d’ailleurs derrière lui sur l’affiche. Une bombe australienne qui devrait se faire rapidement une belle place à Hollywood. Parce qu’en plus d’avoir une belle gueule et un charme certain, le petit a du talent et une belle présence à l’écran. Je parie sur lui !

Voilà, ça, c’est fait. Promis, j’en parle plus. En même temps, c’était le seul truc positif que j’avais à vous dire sur le film, c’était une bonne idée de commencer par là. Et oui, parce que ce 5ème opus de la saga Die Hard est une belle cata. Et je ne dis pas ça parce que le film d’action n’est pas ma tasse de thé. J’avais apprécié tous les Die Hard jusque-là oui, même le 4ème que beaucoup avait cassé bien comme il faut.

Quelles sont les raisons de ce fiasco ? Pour commencer, un scénario confus. On ne comprend pas bien les tenants et les aboutissants de l’histoire. Ensuite, même si Bruce ne nous parait pas en trop mauvaise forme, on ne le sent pas vraiment investi dans le projet. Il commence peut-être à faire une overdose de McClane ? Et puis que dire de l’humour ? J’aime le comique de répétition mais NON, on ne réutilise pas les mêmes vannes 10 fois en 1h40 de film.

Oups, j’allais oublier de vous parler de la mise en scène. M. Moore qu’est-ce qu’il s’est passé ? Vous voyez la vie en bleu ? Vous voulez envoyer un message à Sony pour qu’ils vous confient la réalisation du prochain film Les Schtroumpfs ? Non parce que c’est moche hein, ça ne ressemble à rien. En même temps, quand on voit que vous nous avez déjà pondu Max Payne pourquoi s’étonne-t-on ?

Étrangement, j’ai plutôt envie de conseiller le film aux demoiselles. Oui, je sais, ce n’est pas trop la cible du film mais le risque de s’ennuyer est moins élevé pour elles. Au moins, elles pourront mater Jai Courtney (ah mince, j’avais dit que j’en parlais plus).

Pour lire d’autres critiques de film je vous invite à lire le blog média : nouvelleslitteratures.com.

Les émotions sont faites pour être partagées.

Catégories Médias

Laisser un commentaire