La révolution verte passe par les panneaux solaires

Dans la lutte contre le réchauffement de la planète les idées ne manquent pas. A n’en pas douter tout tend à démontrer que nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution industrielle dans le domaine de l’énergie. Comparable au New Deal de l’après-guerre, les innovations technologiques rivalisent d’ingéniosité même si beaucoup d’entre elles sont axées sur l’utilisation de la puissance solaire. Les panneaux solaires se font de plus en plus performants tandis que la recherche se concentre sur de nouveaux procédés alternatifs ou complémentaires.

La puissance des panneaux solaires

En 2019, les progrès sont notables dans le domaine des panneaux solaires qui permettent désormais de gagner en efficacité et d’équiper plus facilement les constructions neuves ou les bâtiments rénovés.

Ainsi la société californienne Maxim, spécialisée dans les circuits analogiques pour l’automobile, l’industrie, la santé, les centres de données en nuage a développé son activité en fabriquant des panneaux solaires avec une nouvelle technologie d’optimisation de chaînes de cellules qui leur permet de capter beaucoup plus d’énergie. Grâce à cette innovation de la société Maxim, les panneaux solaires gagnent ainsi 30% de puissance ce qui est énorme pour le secteur.

L’arrivée du panneau solaire bifacial va également permettre un gain énorme en productivité en pouvant capter deux fois plus d’énergie et l’invention du toit solaire de la société Tesla marque une avancée technologique et esthétique. Il s’agit de tuiles solaires qui visuellement ressemblent réellement à une tuile classique tout en étant un produit photovoltaïque.

Choisir le panneau solaire adapté à ses besoins en termes de production, de budget et d’esthétique demande les conseils d’un professionnel. Il convient en premier lieu de visiter le site internet de l’entreprise conseillée pour se familiariser avec les produits proposés, les spécificités techniques et les prix des différentes marques.

Quelque soit le modèle choisi, il devient de plus en plus facile de s’équiper en solaire à moindre coût pour une performance vraiment accrue.

Les nouveaux procédés alternatifs ou complémentaires

La révolution verte passe également dans la recherche de nouvelles solutions tendant à améliorer les process existants. Il en va ainsi de l’amélioration de la durée de vie des batteries afin de réduire l’extrait de lithium qui est dévastateur pour l’environnement. L’Institution anglaise Faraday a ainsi été créée par un groupe de scientifiques et de partenaires industriels avec pour mission réduire le poids des batteries, leur coût tout en améliorant leur performance.

D’autres initiatives sont toutes aussi passionnantes comme le développement de techniques pour stocker l’énergie verte. La société TESLA a dépensé 50 millions de dollars pour créer une immense batterie de stockage en Australie alors que le groupe suisse Energie Vault a mis au point des « Tours de gravité » pour stocker l’énergie provenant des éoliennes.

Enfin, on peut citer à titre de dernier exemple des avancées technologiques de la révolution verte, l’utilisation d’un minerai appelé Perosvkite découvert en 1839 dans les montagnes russes de l’Oural.

Il est utilisé pour ses propriétés hautement conductrices et la fabrication de cellules captant l’énergie solaire aussi bien voire mieux que les panneaux photovoltaïque et pouvant être peints afin de de pas dénaturer le paysage.

Les émotions sont faites pour être partagées.

Laisser un commentaire