Bien choisir ses outils pour peinturer

Repeindre un logement peut sembler à la portée de n’importe qui mais c’est en réalité une tâche bien plus complexe qu’il n’y paraît. Outre le fait de posséder le bon geste, il faut surtout savoir s’équiper des bons outils tant pour la préparation du chantier que pour l’application de la peinture en elle-même. Voici quelques idées et astuces.

Savoir bien préparer son chantier de peinture

Si vous devez peinturer uniquement un plafond ou une zone en particulier, il faudra en premier lieu bien définir l’espace à l’aide d’un ruban adhésif spécial. Il faut en effet que lors de son retrait la bande autocollante utilisée n’endommage pas la zone où vous n’allez pas travailler. Il servira également à protéger les sols et les meubles en permettant d’accrocher des bâches plastiques adaptées pour éviter les tâches de peinture.

Pour sa propre protection, il faut penser à revêtir une combinaison ou de vieux vêtements ainsi que des gants et éventuellement une protection pour le visage telle que des lunettes pour éviter les projections de peinture dans les yeux ainsi qu’un masque filtrant les odeurs trop fortes de certains produits.

Pour obtenir un résultat professionnel comme dans les maisons usinées, il conviendra ensuite de s’atteler à la préparation de la surface à peindre afin de la rendre la plus lisse possible. Le premier geste consistera à reboucher trous et fissures à l’aide d’une spatule plus ou moins large selon la taille de brèche à refermer. Un simple enduit de rebouchage suffira en général et une fois bien séché, il ne faudra pas oublier de poncer la surface reconstituée pour retirer toutes les aspérités.

Vous pourrez alors seulement démarrer le travail de peinture à proprement parler.

Pinceaux, rouleaux et bacs

Le matériel nécessaire variera selon le type de surface à peinturer. Pour des murs et plafonds ainsi que pour tout type de surface plane, le rouleau s’impose souvent comme l’outil le plus adapté. Il en existe de différentes largeurs et dans des matériaux également très variés. L’épaisseur du poil devra en outre être adaptée au type de peinture utilisée.

L’usage d’un pistolet peut aussi s’avérer très pratique même s’il faut s’entraîner avant car cela nécessite un vrai coup de main à prendre. L’avantage de cette technique est sa rapidité d’application et l’obtention d’un résultat très régulier. Le pistolet sera recommandé pour de la laque ou une peinture un peu brillante.

Pour les petites surfaces en relief, le pinceau plat sera indispensable en adaptant là encore sa largeur à la dimension de la zone. Pour les finitions dans les angles, ce sera au contraire un pinceau à bout rond qui sera requis.

Enfin, ne pas oublier les autres accessoires, tels qu’un escabeau ou une échelle et des bacs pour y verser la peinture à appliquer au rouleau. Au niveau produit, on utilisera du white spririt pour nettoyer les tâches et les pinceaux ayant servi avec de la peinture acrylique. Toutefois, de plus en plus de peintures sont désormais fabriquées à l’eau et les pinceaux devront alors être simplement rincés et nettoyés à l’eau claire puis soigneusement essuyés à l’aide d’un vieux chiffon.

Les émotions sont faites pour être partagées.